Kinshasa - RD Congo 13/12/2019:

AFFAIRE VICE-GOUVERNEUR JUSTIN LUEMBA ET L’ASSISTANTE MIMI MUYITA : Le Caucus Ne Kongo sollicite une enquête objective

Après tout ce qui s’est passé au Kongo Central sur l’affaire du vice-gouverneur Justin Luemba et l’assistante Mimi Muyita, le Caucus des députés Ne Kongo est sorti de son silence, hier jeudi 29 août, par une déclaration en exigeant des instances et services compétents de faire la lumière sur cette affaire en effectuant une enquête objective. Malgré que l’avant-midi du même 29 août, le gouverneur du Kongo Central a révoqué son assistante Mimi Muyita.

Daniel Safu, l’un des élus  Ne Kongo a déclaré : « Le mukongo est caractérisé par les valeurs, par  l’initiation. Le mukongo, c’est le spirituel, et le respect de l’autre. C’est cette initiation qui renferme à la fois la valeur de l’homme et de la femme. Nous sommes tous indignés par cette affaire, raison pour laquelle nous sollicitions une enquête sérieuse et digne afin que les responsabilités soient établies ». « Mais à part cette enquête, Nous demandons qu’il doit y avoir des sanctions d’ordre moral sur ces hommes qui ont tourné ce scénario, de sorte que nos enfants soient protégés. Nous devons protéger les mœurs publiques surtout chez les Ne Kongo », a-t-il ajouté.

Nelly Muinga, élue de Songolola, en tant que femme qui a toujours lutté pour la valeur de la femme Ne Kongo et la femme congolaise, a exprimé sa désolation sur cette humiliation de la femme Ne Kongo. « Je suis choquée par cette affaire pour la femme Ne Kongo et la femme en général, a-t-elle déclaré. « La femme Ne Kongo est parmi les femmes respectées du pays », souligne l’honorable Muinga.

« La femme né-kongo a toujours été qualifiée d’une dame respectueuse, non envieuse, bref une femme qui protège ses vertus. Mais, madame Mimi a sali la réputation de la femme Ne Kongo.

Chose que nous déplorons tous. La femme a toujours eu  l’habitude de jeter des pierres sur l’homme, mais curieusement, pour ce dossier, tout tourne à la sauce vinaigre. Alors, je profite pour lancer le message à nos parents Ne Kongo de veiller sur l’éducation de nos enfants, surtout pour les femmes. Parce qu’avec ce qui vient de se passer, nous avons conclu que la femme Ne Kongo n’est plus la femme que les gens ont toujours considérée.  Il faut toujours noter qu’éduquer une femme ,c’est éduquer toute une nation », conclut-elle.

Sur ce, les députés se sont dit indignés face aux images innommables qui circulent sur le net du vice gouverneur du Kongo Central. Et ils sollicitent que les responsabilités soient établies en vue des sanctions à la hauteur des actes commis par toutes les personnes impliquées de près et de loin. Quelles que soit les conclusions et les mesures à prendre, les élus Kongo partagent avec tous les peuples Kongo où qu’ils  se trouvent l’humiliation, la honte et l’opprobre jetés sur toute une ethnie réputée pudique. Face aux dangers qui guêtte la cohésion  et l’unité de la province, les élus Kongo appellent les fils et filles Ne kongo au calme.

Micha Kisalasala

Copyright © 2019 Nabii Samweli House - Tous droits réservés.