Kinshasa - RD Congo 13/12/2019:

LETTRE PASTORALE : La main mise des Autorités morales

Rien d'important ne se fera au Gouvernement sans l'aval des Autorités morales qui, en dernier ressort, ont donné leur quitus pour la désignation des ministres dans l'équipe dirigée par Ilunga Ilunkamba.

A cette allure, les analystes craignent que les ministres ne disposent pas d'une grande marge de manœuvre dans leur volonté d'innover, de sortir des sentiers battus laissés par leurs prédécesseurs. Non seulement qu'ils recevront régulièrement des injonctions quant au traitement à réserver à tel ou tel projet, mais encore ils se verront dans l'obligation d'écarter tel ou tel dossier profitable aux populations car ne rentrant pas dans les intérêts personnels de l'Autorité morale.

Dans cette logique qui rappelle les années antérieures, le changement tant réclamé risque de n'avancer qu'au rythme voulu et imposé par les Autorités morales, qui détiennent, en réalité, le vrai pouvoir en RDC. Comme quoi, on ne lâche pas aussi facilement le pouvoir en Afrique.

Que ce soit à l'UDPS, à l'UNC ou au FCC, les ministres placés devant leurs responsabilités par la base ou l'Autorité morale savent désormais à quoi s'en tenir car les candidats aux postes convoités ne manquent pas dans la réserve de la république. A chaque moment, le Gouvernement pourra être remanié et de nouvelles têtes pourront émerger.

Mais, au-delà des garde-fous échafaudés par les partis politiques, il y a l'intérêt des populations qui attendent, désormais le Gouvernement sur trois urgences : la gratuité effective de la rentrée scolaire, la fin de l'insécurité à l'Est et des ravages de la maladie à virus Ebola. Sur ces trois chantiers, le Gouvernement devra mettre le paquet pour ne pas décevoir les citoyens engagés à soutenir les actions du Chef de l'Etat en faveur de l'amélioration du social.

Concernant la gratuité des frais scolaires, elle ne doit pas être à géométrie variable mais bénéficié de tous les mécanismes institutionnels pour éviter des failles dues à la mauvaise foi des responsables d'établissements scolaires.

Aux Ministres, la population attend le respect de l'éthique en veillant sur leur comportement de tous les jours et surtout l'innovation pour sortir le pays du cycle infernal de la crise.

MOTA SETI

Copyright © 2019 Nabii Samweli House - Tous droits réservés.